Interview d’Alexander Niemann. Responsable des binômes et coach No Difference

Que fais-tu pour te préparer aux Spartan Race ?

Je m’entraîne 4 à 6 heures par jour. Je fais du travail de force, de cardio à la fois en extérieur et au fitness. Mon alimentation et mon hygiène de vie est très stricte. C’est la base pour optimiser mes performance à la fois pour l’entraînement et pour les courses !

J’essaye le plus possible de me mettre dans les conditions d’une véritable course, alors je vais beaucoup courir en forêt et au Salève.

Et tu applique le même entraînement pour les autres binômes ?

Oui et j’adapte le programme selon si j’entraîne un athlète en situation de handicap, un binôme, ou un participant aux Spartan.

On travaille le cardio, la force, la course à pied, les portées de poids, le ramping et le plus important : le mental, car il faut être prêt à tout affronter lors d’une course. Un violent orage ou une chaleur étouffante, le stress, la fatigue… On combat tout ça avec un mental d’acier !

Quels sont selon toi les choses les plus importantes pour être binôme ?

Je pense que le plus important est l’empathie. Quand on est binôme on doit être à l’écoute de son équipe à chaque instant, rester calme, patient et toujours être motivé à 200%. Alors on ne montre aucune émotion excepté la joie et la bonne humeur !

As-tu as un moment fort des Spartan Race à nous raconter ?

C’est impossible de choisir car les Spartan avec No Difference c’est tous les jours une aventure que soit avant ou pendant les courses ! Je me rappelle d’une fois ou l’on faisait une BEAST à Sparte en Grèce avec toute l’équipe et un immense orage s’est abattu sur nous. Les gens prenaient abri sous n’importe quoi, même des camions. La motivation de tout le monde tombait à zéro, certains juraient contre cette course et se demandaient ce qu’on faisait là. Un grand moment de doute mais nous l’avons surmonté ensemble, en équipe et on a terminé cette Spartan avec fierté !

 

AROO !