ENCORE UN SUCCÈS COMPLET À SPARTE

Eh oui, Leonidas, le roi héros des Thermopyles est toujours présent à Sparte. Où un véritable culte lui est réservé. « Au point que nous avons dû marcher respectueusement dans la vieille ville, en l’honneur des ancêtres qui ont créé la légende. Mais quel accueil nous avons reçu dans le Péloponèse, où les gens se sont montrés tellement chaleureux. Ce fut un grand moment sportif et humain pour No Difference », se réjouit Claudio Alessi.

Cette nouvelle étape des Spartan Race s’est terminée par un nouveau sans faute pour l’Association genevoise qui grandi régulièrement en nombre et en célébrité. Un résultat qui apparaît tout simplement fabuleux. Elle impressionne organisateurs, spécialistes et observateurs. Ce qui devrait enfin inspirer les médias à s’intéresser plus à cette entreprise ambrée de respect et de solidarité.

Pour exemple, l’attitude admirable d’Alexander qui disputait la Sprint, (8 kilomètres +) en solo dans l’élite pour réaliser une performance de référence. Mais il n’a pourtant pas hésité à s’arrêter dans son élan pour s’associer avec Johan, un Parisien amputé de la jambe gauche et qui courait muni d’une prothèse et l’aider à rallier l’arrivée. La solidarité n’a pas de frontières…

Au final, l’équipe de No Difference a démontré une fois de plus sa détermination et sa cohésion. Très ému, Claudio Alessi a une fois de plus gagné son pari d’amener toute la délégation à bon port : «Ce fut très émouvant dans ces lieux mythiques qui ont généré tant de guerriers au sens le plus strict et qui ont sauvé la civilisation grecque. Leur mémoire reste intacte. Au terme de cette magnifique aventure, j’adresse un bravo tout particulier à Adriana et à Nicola, qui ont vécu leur baptême du feu.  Et qui ont bénéficié de l’altruisme de leurs camarades. Sans oublier Aldo le représentant du team Médias ».

Il convient aussi d’évoquer l’attitude des bénévoles grecs qui ont offert un précieux et formidable coup de main à une cohorte de No Difference, formée de binôme Pascale(malvoyante)-Lucie, qui courait sur ses terres et qui n’a pas hésité à nous faire découvrir son magnifique pays après les courses. Ce binôme était accompagné d’Alexander, Ali et Nicola. « On s’est retrouvés dans une incroyable panade, confie Ali, dans la nuit, face à des obstacles quasi invisibles et dans un marécage et face à des épines peu accueillantes. Ils nous ont guidé jusqu’à l’arrivée à l’aide de lampes de poche et des phares de leurs voitures. Nous sommes arrivés hors des délais, mais notre performance a tout de même été avalisée par les organisateurs avec reconnaissance officielle. Un moment épique, mais tellement superbe une fois l’épreuve terminée ».

Pour Alexander, Anthony et Claudio la Trifecta a été pleinement réussie dans le Péloponèse, eux qui ont disputé et terminé la Beast, la Super et la Sprint. Un sacré programme ! Encore embelli par de nouveaux exploits au classement individuel dans leurs catégories d’âge : une septième place pour Anthony et un premier rang pour Claudio. Au terme de deux fantastiques journées auxquelles pas moins de 9000 concurrents ont participés. « Ce fut une fabuleuse expérience, qui vaut toutes les fatigues endurées et qui constituera un nouveau et splendide souvenir, confie Anthony, le parcours vallonné et insolite, qui a aussi serpenté dans la vieille ville était magnifique. Moins montagneux que d’autres, mais très physique avec quarante obstacles savamment disposés et sur un sol très caillouteux. Encore tant de bonheur et de fierté ».

Communiqué de presse
Jean-Antoine Calcio